HOMO FUTURUS, quelles évolutions biologiques pour l’espèce humaine ?

28ème Journées de la Société d’Écologie Humaine


28-06-2018
Publication : 28-06-2018
Partager cet article :

Alain FROMENT & Gilles MAIGNANT organisent les 28 et 29 juin à la faculté de médecine (28 avenue Valombrose à Nice) un colloque international dans le cadre des 28ème Journées de la Société d’Écologie Humaine : HOMO FUTURUS, quelles évolutions biologiques pour l’espèce humaine ?

Programme du colloque à télécharger

L'écologie Humaine scientifique se définit comme le champ d’interactions entre toutes les disciplines qui concourent à comprendre les relations (biologiques et culturelles) entre humains et environnements, dans toutes leurs dimensions (sociales, techniques, éthiques, affectives) et selon toutes les échelles de temps (du passé au futur) et d'espace (de l’infiniment petit à l’infiniment grand).

Les 28èmes Journées Scientifiques de la Société d’Écologie Humaine ne se focalisent pas sur les questions futuro-techniques habituelles, mais s’interrogent sur la trajectoire proprement biologique, phylogénétique, que pourrait suivre l’humanité pendant les prochains millénaires, y compris bien sûr sous l’impulsion des biotechnologies appliquées à notre organisme. Les nouveaux environnements d’origine anthropogénique, avec leurs contraintes écologiques, constituent des pressions de sélection tout aussi fortes que les forçages climatologiques du passé. Ces pressions s’exercent sur l’alimentation, l’état de santé, la démographie, l’accès aux ressources, l’économie, les capacités cognitives et bien d’autres domaines.


Les êtres humains, en modifiant leur environnement, influencent directement leur propre évolution, selon des interactions dont l’amplitude est mal connue. L’étude des records sportifs montre que certaines limites indépassables, liées à notre physiologie, sont en passe d’être atteintes ; de la même façon, rien ne montre de véritable amélioration dans les capacités cérébrales humaines depuis que l’on dispose d’archives écrites. Dès lors, les contraintes évolutives conduisant à des performances physiques et intellectuelles supérieures ne peuvent agir que par une transformation somatique et neuronale agissant sur le très long terme (à l’échelle du million d’année si l’on considère l’anatomie des hommes fossiles), à moins que des interventions directes, génomiques ou physiques, qui par définition ne pourront toucher qu’une minorité d’individus, ne conduisent à une humanité séparée en deux, avec la création d’une caste d’« augmentés » qui dominerait la masse des gens ordinaires.


Une réflexion éthique sur cette futurologie biologique est donc plus que jamais nécessaire. Ces 28èmes Journées scientifiques de la SEH associent par conséquent de multiples regards, allant jusqu’à la science-fiction, tout en orientant la table-ronde sur une des questions les plus cruciales pour l’avenir, celle de la santé.

Frais d’inscription

Plein tarif : 100 euros
Étudiants : 25 euros
Membres de la Société d’Ecologie Humaine : 50 euros

Téléchargez le Bulletin d’inscription


Informations, inscriptions et contact


Marion Le Tyrant, Société d'Ecologie Humaine c/o UMR ESPACE
Technopole de l'environnement Arbois,
Avenue Louis Philibert – BP 80 - 13545 Aix-en-Provence, cedex 04

 

Pour en savoir plus : https://stedecologiehumaine.wordpress.com/